Chien sauvé par un photographe américain au Belize

Chien mourant de faim sauvé par un photographe au Belize
Chien mourant de faim sauvé par le photographe

Des photos qui glacent le cœur. De tous ceux que le photographe Wesley White aurait aimé faire lorsqu’il est allé travailler au Belize en décembre dernier, il n’aurait jamais imaginé les faire. Ni de trouver un nouvel ami inséparable à quatre pattes.

Le chien a eu beaucoup de chance

Wesley se trouvait sur Thatch Caye, une petite île paradisiaque à neuf milles de la côte, quand il a pris la photo et la rencontre qui a changé sa vie pour toujours. Il cherchait une aire de pique-nique sur la plage quand son regard a été attiré par une queue qui sortait de la porte d’une cabane abandonnée.

Je l’ai vu remuer de la queue.” Et ce n’est que lorsqu’il s’est approché qu’il a vu les conditions terribles dans lesquelles ce chien se trouvait. “Il était en train de mourir, il était littéralement affamé.“, dit-il. “Il attendait que quelqu’un l’aide“.

L’homme l’a enveloppé dans une serviette et a emmené le chien avec lui à l’hôtel, en kayak, comme il était arrivé sur cette plage. Mais après deux jours, il aurait dû retourner dans le Montana, chez lui, où sa compagne et deux autres chiens, Bell et Anna, l’attendaient. Et il comprit qu’il devait faire tout son possible pour l’emmener en Amérique avec lui. “Je ne savais pas comment faire. Mais je savais que je devais le faire“.

https://www.instagram.com/p/BsgXjsgB0C4/

Grâce au barman de l’hôtel, le photographe a pu prendre contact avec un vétérinaire qui a rendu visite à Winston. “Il était émacié, déshydraté et infesté d’acariens. Sinon, ses organes étaient en bonne santé“, mais dans ces conditions, il ne pouvait pas partir pour le Montana avec lui. Et Wesley n’avait pas d’autre choix que de le confier au médecin jusqu’à ce qu’il trouve un moyen de l’expatrier.

C’était comme l’abandonner“, dit le photographe avec le cœur brisé, qui à son retour a lancé une collecte de fonds pour couvrir les frais de traitement, les documents nécessaires et le voyage en avion du chien. Le feu vert du vétérinaire est arrivé au bout d’un mois, trente jours qui ont semblé être une éternité pour le photographe.

https://www.instagram.com/p/ByX-P3RgXmM/?utm_source=ig_web_copy_link

Winston a été mis dans un avion pour Dallas. Et Wesley est allé le chercher en voiture, se demandant depuis le début comment le chien allait réagir, “Se souviendra-t-il de moi ?” A la fin, “un seul reniflement a suffi“. Heureusement, il n’était plus le chiot maigre qu’il avait rencontré cet après-midi au Belize. Mais il n’avait pas oublié l’homme qui l’avait sauvé.

A lire aussi : Après 6 ans, un vétéran d’Afghanistan adopte le chien démineur qu’il avait connu

Winston vit dans le Montana avec sa nouvelle famille depuis près de cinq mois. Et il ne pouvait pas être plus heureux : aujourd’hui, c’est un chien aimé et en pleine forme. Il pèse 16 kilos les souffrances sont un lointain souvenir. “Vivre avec trois chiens, c’est un peu sauvage, mais j’adore“, confie le photographe, frappé par cette rencontre qui lui a valu tant de sacrifices mais surtout tant de bonheur.