Faire suffisamment d’exercice est fondamental pour le bien-être et la santé des chiens.

L'exercice est indispensable pour la santé du chien.
Chien faisant de l’exercice

Le mouvement et l’activité physique sont des garanties de bien-être et de santé pour notre chien. Mais il y a quelques règles à retenir pour éviter les petits soucis et les gros problèmes.

Le mouvement, toujours : les études les plus avancées sur la santé humaine s’accordent à dire que le mouvement est bon pour la santé. Et l’impératif n’est pas seulement pour les hommes, mais aussi pour leurs compagnons à 4 pattes : les chiens. Tout comme il arrive à l’homme, dont chiens prennent peu à peu les qualités et les défauts, l’exercice physique peut être une panacée pour éviter les troubles et le vieillissement prématuré. Un peu d’activité physique est donc indispensable.

Attention, cependant. Il ne faut pas oublier qu’on ne devient pas un athlète en quelques jours. Quand on voit un chien courir après le vélo de son maître, ne créons pas immédiatement l’image d’une compétition bucolique entre l’homme et le chien : la plupart du temps le malheureux chiot en laisse est soumis à un effort certainement néfaste pour son système cardiovasculaire. Ainsi que pour son squelette et ses muscles.

Quelques règles à respecter pour que nos chiens fassent de l’exercice en toute sécurité

Parfois, même ceux qui sont plus attentifs aux besoins de leur chien sont tentés d’utiliser un moyen mécanique pour l’entraîner sans trop d’efforts. N’importe quel vétérinaire peut nous parler de chiens atteints de myosis douloureux et d’autres traumatismes de l’appareil locomoteur, précisément à cause de promenades “inoffensives” en suivant le vélo du propriétaire. Les mesures à prendre sont très différentes. “Il ne s’agit pas d’un véritable entraînement, mais bien plus simplement de faire un peu plus de mouvement ou, si vous préférez, de profiter de chaque occasion de la vie quotidienne pour faire bouger davantage notre chien” explique le vétérinaire.

Quelles stratégies adopter si votre chien vit en ville ?

Le problème est juste un peu plus compliqué si nous vivons dans une ville, un environnement qui ne nous invite pas habituellement à être à l’extérieur. Mais même dans ces conditions, il est possible de faire beaucoup“. Un exemple ? Si nous vivons dans un immeuble, nous pouvons nous habituer à utiliser les escaliers autant que possible. Dans ce cas, il sera important pour notre chien, mais aussi pour nous, de monter et descendre les escaliers sans hâte afin de ne pas trop nous fatiguer.

Même les promenades quotidiennes peuvent être le moyen de maintenir le maître et le chien en forme en faisant un peu d’exercice sans trop de problèmes. Mieux encore, si vous avez un jardin, vous pouvez habituer votre chien à courir derrière un ballon. La règle peut être associée au moment où l’animal sera conduit à l’extérieur pour sa promenade : ce sera le moment idéal pour le faire bouger un peu. Une autre idée sera d’aller avec notre chien au moins une fois par jour dans le premier espace vert disponible. C’est tout à fait possible aussi bien à la campagne qu’en ville : dans la métropole, il est maintenant courant de trouver des endroits adaptés où les chiens peuvent courir et jouer.

Jeune chien qui rapporte le bâton à son maître
Chien qui joue à rapporter le bâton

“Il existe maintenant des cours et des stages spécifiques pour que votre chien fasse de l’activité physique de façon ciblée et sans risques de problèmes physiques. Le choix d’un sport canin ou d’une activité récréative à faire ensemble n’est plus un problème et peut grandement aider le chien et son maître à atteindre et maintenir une bonne forme physique ” explique l’éducateur canin.

A lire aussi : Le cannabis thérapeutique pour chiens chez Cannabis Store Amsterdam de SanRemo

Quand le chien fait trop d’exercice

Si l’inactivité physique est néfaste pour le chien, le surentraînement est bien pire. Les dommages causés par le surentraînement sont généralement une inflammation musculaire, techniquement appelée myosis. Elles ont parfois une certaine gravité, surtout lorsqu’elles s’accompagnent de lésions affectant les structures tendineuses. Ils se manifestent par une réticence à bouger, des masses musculaires douloureuses et parfois même une forte fièvre. Sont également fréquentes les entorses, qui sont des entorses des ligaments des articulations et des petits et grands traumatismes. Enfin, il faut signaler l’usure anormale de l’épithélium qui recouvre les coussinets. Pour prévenir ces accidents et la douleur qu’ils causent, l’avis de votre vétérinaire est essentiel. Personne d’autre n’est plus qualifié que ce dernier pour décider des action à mener pour remettre votre chien en forme.